Non Merci
9 subscribers
53 photos
63 videos
2 files
93 links
Chaîne Télégram de non-merci.be
Download Telegram
to view and join the conversation
Forwarded from Silvano Trotta Officiel (Silvano Trotta)
Epstein et Maxwell ont été reçu par le Pape il y a 20 ans ! Pour ceux qui n'auraient pas encore compris... Belle Brochette de photos dans cet article. Le procès de Maxwell commence le 29 novembre... Espérons.... https://www.thesun.co.uk/news/16798098/jeffrey-epstein-ghislaine-maxwell-blessed-pope/
Forwarded from Patrick_Datagueul😇
Nous avons étudié l'action de l'ascorbate (vitamine C) sur le virus de l'immunodéficience humaine de type 1 (VIH-1), l'agent étiologique cliniquement associé au SIDA. Nous rapportons la suppression de la production de virus et de la fusion cellulaire dans des lignées cellulaires T-lymphocytaires infectées par le VIH et cultivées en présence de concentrations non toxiques d'ascorbate. Dans des cellules infectées de façon chronique et exprimant le VIH à des niveaux maximaux, l'ascorbate a réduit les niveaux d'activité de la transcriptase inverse (TI) extracellulaire (de plus de 99 %) et de l'antigène p24 (de 90 %) dans le surnageant de culture. Dans des conditions similaires, aucun effet inhibiteur détectable sur la viabilité cellulaire, l'activité métabolique de l'hôte et la synthèse des protéines n'a été observé. Dans les cellules CD4+ fraîchement infectées, l'ascorbate a inhibé la formation de syncytia à cellules géantes (d'environ 93 %). L'exposition du virus acellulaire à l'ascorbate à 37 degrés C pendant 1 jour n'a pas eu d'effet sur son activité RT ou sa capacité à former des syncytiums. L'exposition prolongée du virus (37 degrés C pendant 4 jours) en présence d'ascorbate (100-150 microgrammes/ml) a entraîné une diminution d'un facteur 3-14 de l'activité RT par rapport à une réduction d'un facteur 25-172 de la RT extracellulaire libérée par les cellules chroniquement infectées. Ces résultats indiquent que l'ascorbate exerce un effet anti-VIH en diminuant la production de protéines virales dans les cellules infectées et la stabilité de la TR dans les virions extracellulaires.

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/1698293/
Forwarded from Benjamin COLAS
Photo de Benjamin COLAS
Excellent rapport Vaccin du Pr. A. Henrion-Caude -PDF en com👈

Extrait point 5.1 et 5.2
Pour conclure sur ce chapitre, via notre connaissance sur les différents modes d’interaction, il est probable, voire même avéré ..[...]... que l'ARNm ou l’ADN recombinant vaccinal soit intégré dans le génome humain ...
[...]..Les conséquences connues pourraient être entre
autres que ces procédés puissent être à l’origine du développement d’un cancer. Mais les conséquences sont surtout inconnues. En effet, les injections d’ARNm reposent sur un code génétique synthétique, modifié en A, Y, G, C au lieu des lettres A, U, G, C qui forment
normalement tout ARNm
.
Si l’ARNm peut parfois naturellement contenir quelques Y, et ainsi être composé de A, U, Y, G, C, on ne rencontre jamais dans le monde terrestre la combinatoire totalement synthétique du A, Y, G, C❗️ Ce point inédit et peu connu rend caduque toute information relativement au sort habituel des ARNm car celui-ci (Pfizer comme Moderna) est totalement synthétique et inédit.
Forwarded from Rabbithole